Tel : 04 77 30 10 04 - Fax : 04 77 57 43 40

Jean Louis Gagnaire

Député de la Loire 2ème circonscription

Portrait

 

Je suis un homme de projet et d’action, pas un homme de pouvoir !

7KkdJOy

J’ai d’abord travaillé comme ouvrier de production dans une usine de boules de pétanque (Boule Obut) puis comme caissier dans un hypermarché Casino pour financer mes études. J’ai également, suite au décès de mon père, assuré la direction d’une PME familiale du secteur du matériel agricole.

Au delà de ma formation initiale de cadre supérieur à l’Institut Supérieur de gestion de Saint-Étienne, cette responsabilité de jeune dirigeant m’a permis de prendre conscience, de l’intérieur, des réalités du monde de l’entreprise notamment sur la question de la transmission – reprise.

Puis, j’ai exercé plusieurs métiers dans l’Education Nationale, d’instituteur en maternelle, jusqu’à chargé de cours de Droit public à l’Université Jean Monnet, en passant par des postes de surveillant et de Conseiller Principal d’Education. Mon parcours professionnel a été largement influencé par la deuxième partie de ma formation universitaire. D’une maîtrise de Sciences de l’Éducation (certificat) à une licence d’Administration Publique à l’IEP de Lyon, j’ai pu être détaché à l’École Nationale d’Administration de 1988 à 1990 pour préparer le concours interne d’entrée à l’ENA.

Au-delà de ma vie professionnelle, je me suis toujours engagé dan la vie militante. Cela m’a d’abord amené à cofonder une MJC en 1979, puis à militer sur le plan syndical avant d’adhérer au Parti Socialiste en 1982. Mes premières actions en politique m’ont permis d’être l’artisan des jugements du tribunal administratif contre les augmentations massives du prix de l’eau à Saint-Étienne. Mes analyses juridiques ont été confirmées par le Conseil d’Etat et ont fait jurisprudence.

J’ai attendu 1998 pour mes premières candidatures aux élections. Contre toute attente, j’ai simultanément été élu au Conseil général de la Loire et au Conseil régional Rhône-Alpes. Je me suis d’abord consacré aux questions de transports et d’aménagements urbains, de culture et d’enseignement supérieur / recherche.

A nouveau candidat comme tête de la liste de Gauche dans le département de la Loire en 2004,  nous avons obtenu l’un des meilleurs résultats de Rhône-Alpes tout en étant réélu le même jour au Conseil général de la Loire avec 56,25 % des voix.

Ce succès électoral m’a naturellement conduit  à accepter un poste de Vice-président dans le nouvel exécutif régional. En charge du développement économique et de l’économie sociale et solidaire, je me suis attaché à définir une stratégie de développement économique qui a permis de réformer l’ensemble des modes d’intervention de la Région. J’ai pu lire dans la presse que mes collaborateurs me présentent comme « une personnalité qui ne s’impose pas mais qui s’installe… (qui) s’attache à rester pragmatique et réactif ».

En juin 2007, j’ai été élu député de la 2e circonscription de la Loire avec 53,99 % des voix ce qui m’a obligé à quitter le Conseil général de la Loire en août 2007. Placé en 3ème position de la liste municipale victorieuse conduite par Maurice Vincent en 2008, je n’ai participé qu’à un seul conseil municipal dans ma vie d’élu car j’ai privilégié mon action à la Région Rhône-Alpes pour mieux servir la Loire.

Toujours tête de la liste de Gauche dans le département de la Loire en 2010, Jean Jack Queyranne a souhaité me reconduire dans les fonctions de Vice-président. J’ai conduit la délégation du Développement, de l’Industrie, des PME et de l’Innovation (Recherche & Technologie).jusqu’en décembre 2015, terme du mandat du Conseil régional dont je ne suis désormais plus membre.t, j’ai notamment fait adopter une nouvelle Stratégie Régionale de Développement Economique et d’Innovation et mis en place, un Fonds Régional d’Investissement.

En juin 2012, j’ai été réélu député de la 2e circonscription de la Loire avec 59.93% des voix.

Je suis marié, père de deux enfants de 22 et 31 ans et depuis peu grand-père, mais en tant qu’homme public, j’ai toujours voulu préserver ma vie privée en faisant le distinguo entre mes engagements militants et ma vie avec ma famille et mes vieux amis. Dès que mon emploi du temps le permet, j’essaie de m’évader de la politique pour me livrer à mes passions que sont la musique, le cinéma, et le spectacle vivant sans oublier le jardinage et le bricolage.

J’ai fait mienne la devise d’Oscar Wilde : « Quelqu’un qui dit la Vérité peut être certain qu’un jour ou l’autre il sera découvert. »

En video

LCP 

France 3