Tel : 04 77 30 10 04 - Fax : 04 77 57 43 40

Jean Louis Gagnaire

Député de la Loire 2ème circonscription

Menacé par l’accord Hamon-Jadot, le projet du Lyon-Turin défendu par 16 parlementaires rhônalpins

Infrastructures – Après l’annonce de la disposition de l’alliance Hamon-Jadot en vue de la présidentielle  qui pourrait bien remettre en question le projet du Lyon-Turin , j’ai co-signé une lettre pour insister sur « les bénéfices économiques, mais surtout environnementaux et sanitaires attendus, par ce projet ».

 

L’alliance Hamon-Jadot en vue de la présidentielle comporte une disposition qui pourrait bien remettre en question le projet du Lyon-Turin. Une quinzaine de parlementaires de Rhône-Alpes se mobilisent pour la poursuite du projet.

L’accord Hamon-Jadot, approuvé dimanche 26 février par les addhérents d’EELV, menace bien la poursuite de la construction de la liaison ferroviaire Lyon-Turin.

Que dit le texte ? Qu’il faut à nouveau chercher un consensus sur le projet, et étudier « les réponses à apporter aux dangers de pollution des vallées alpines ».

En voici les extraits :

Lorsqu’est établie l’existence d’un lourd impact écologique d’un grand projet d’investissement local ou national, une Conférence de Consensus, réunissant experts, citoyens, élus, associations, devra être organisée pour faire émerger des solutions alternatives, alliant le réalisme économique, le progrès social et la préservation de l’environnement.

Dans cet esprit il sera notamment mises en œuvre deux conférences de consensus destinées à étudier, dans le respect du légitime développement urbain de Nantes, toutes les alternatives au projet de Notre-Dame-des-Landes, dont le site actuel sera abandonné, ainsi que la ligne ferroviaire en construction Lyon-Turin où une ré-étude globale des réponses à apporter aux dangers de pollution des vallées alpines sera menée.

16 parlementaires de la région montent au créneau

Des élus d’Isère, Savoie, Loire, Drôme, Ain, signent une lettre commune pour insister sur « les bénéfices économiques, mais surtout environnentaux et sanitaires attendus, permis par le transfert du transport de marchandises de la route vers le fret ferroviaire. »

Les signataires rappellent aussi que le Lyon-Turin est un projet en cours, et non « une hypothèse » . 

Les signataires :

Marie-Noëlle Battistel, députée de l’Isère
Jacques Chiron, sénateur de l’Isère
Michel Destot, député de l’Isère
Geneviève Fioraso, députée de l’Isère et ancienne ministre
Éliane Giraud, sénatrice de l’Isère
Didier Guillaume, sénateur de la Drôme
Joëlle Huillier, députée de l’Isère
Michel Issindou, député de l’Isère
Bernadette Laclais, députée de Savoie
Rachel Mazuir, sénateur de l’Ain
Nathalie Nieson, députée de la Drôme
Marie-Pierre Monier, sénatrice de la Drôme
Pierre Ribeaud, député de l’Isère
Maurice Vincent, sénateur de la Loire
Jean-Louis Gagnaire, député de la Loire
Béatrice Santais, députée de Savoie

Vous aimerez aussi :